Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 03:28

 

 

 

 

 

 

 

Je me demande

 

 

 

 

A quoi bon lutter quelles mystiques quels destins quels crépuscules nous forcent ainsi à ramper hors de nous-mêmes puisque nous sommes rejetés à coups de bottes dans le froid Néant les heures s'avancent lourds sont les sons broyés par ces mâchoires

 

 

 

D'âmes mortes laissons les couleurs vides

 

 

 

Et pourtant je Te vois tous les jours toutes les heures pas une minute sans que je ne pense à Toi petite fumée noire/blanche le bois du cercueil peu à peu se consume vite il faut choisir 

L'urne 

Ne pas répandre

Les cendres ce ne serait pas correct que vont penser les gens et puis il faut songer au ménage la vie continue n'est-ce pas dehors un soleil bleu de 

Février un ciel gentiment délavé le soleil d'un hiver pâle et malade les flammes sont à l'intérieur le Néant nous avale rude digestion petit homme !

 

 

 

Sa tête penchée dans l'ivresse de la vie qui se lasse c'est le regret des beaux jours  mais la flamme était noire comme du sang pourri pourriture

 

 

 

Tu y as échappé le feu purifie tout du moins faut-il le croire dans le sang par la force des vivants qui choisissent de rester la mémoire brûlée qui se perd au nom d'une douleur dépouillée vers la terre à tout jamais mais il est préférable de se taire...

 

 

 

Tu t'éloignes peu à peu...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Images-autres-045.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images (26)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article

commentaires