Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 19:46

nuages toutes formes de nuages par quelque déchirure la mer obscure à près de 10 000 mètres comme une robe de femme en éclair bleu de mer accourt la toute-puissance du ciel envolé  nos corps confiants aux doigts experts du Dieu-Pilote confiés conduis-nous à bon port nocher céleste 32 000 feet l'ombre portée des nuages sur la mer 9 800 mètres à 844 km/h emportés le bleu pur du ciel à ma chaude gauche tous les soleils se mélangent 32 000 feet 523 mph longitude de Lisbonne -51° C 5952 km 13h24 heure estimée d'arrivée au-dessus de ce troupeau entendrai-je des voix m'ordonnant de libérer 3688 miles les distances les heures la mort? 3+4+3 rangées de sièges rangée 59 fond de l'avion nous ne passerons pas la ligne vitesse au sol 833 km/h nous avons donc ralenti?!? mais toujours les nuages Dieu merci des nuages toutes formes de nuages une mer de lait réchauffée de soleil une flaque de jaune un petit pan de mer jaune au milieu des nuages Lou-Andréa les ébouriffe 11h07 distribution de boissons thé? café? ce n'est pas la mer ce n'est pas l'aube blanche Saint-Martin heure estimée d'arrivée 13h24 61 km distance restante 9 900 feet 346 mph 2 804 m 564 km/h 18h15 heure française attachez vos ceintures 1 371 m température 22° 3 600 feet 333 mph 883 m 25° 31 km distance restante nous apercevons nouveaux Colomb sur notre gauche les premières îles j'en prends possession au nom de la Rouxellie 701 m 459 km/h brouillards d'îles effilochées 274 m 298 km/h l'ombre de l'avion sur le bleu-noir de l'océan 152 m 255 km/h atterrissage/envol Saint-John's-Saint-Chistopher-Nevis 101 km 66 miles Guadeloupe survolée nappage de nuages à manger je ne vois plus la terre les Antilles les vertèbres de vase et d'écailles d'un très vieil animal dans la mangrove nous amorçons la descente la Dominique toujours en vue il pleut pluie rouillée désaccordée chaude pourrie d'un alcool si moite c'est un son lourd de piano en sueur c'est une poisseuse colonie sourde à son opaque passé opiacé l'aéroport du Lamentin ruisselle tourniquet des bagages puis bouchons sous l'eau des tropiques la nuit commence après Fort-de-France petites routes petites routes jusqu'à Saint-Pierre dans le crépuscule teint en rouge  la Montagne Pelée  cerclée de brumes traversée la ville a des routes en carton ondulé résidence Surcouf le gérant est de Liffré sa grand-mère habite Cesson-Sévigné venir de si loin et faire ses courses au Champion de Morne-Rouge visite de l'ancien théâtre cachot de Cyparis marché retour il fait toujours chaud nous nous perdons bière La Lorraine cet empilement de caisses plastique jaune couleur pure dans une arrière-cour de bar à Saint-Pierre dépêchons-nous la nuit tombe 19h10 nuit noire sur la petite place cerclée de canons une plaque annonce la révolte des esclaves 1848 à quelques dizaines de mètres la maison bleue où fut aboli l'esclavage cette soirée bruissante d'insectes de vent de feuillages de discussions sur notre paresseuse terrasse Loulou chante : "Le garçon est tombé dans le bocal lalalalalala le bocal il s'envole dans le vocal" les habitants de Saint-Pierre sont dans l'ensemble aimables sans ostentation samedi 10 février 2001 mariage à Saint-Joseph près de 75 morts pour la France à Saint-Joseph puis la presqu'île de la Caravelle Gros Morne La Trinité plage de Tartane Château Dubuc le temps se gâte la mer devient bretonne Sainte-Marie Le Marigot Le Lorrain L'Ajoupa-Bouillon Le Morne-Rouge Saint-Pierre Loulou est énervée je la console la température fraîchit Isabelle se repose je suis seul rescapé d'un monde orphelin mort est le monde nouvelle éruption entre L'Ajoupa-Bouillon et Morne-Rouge très belle forêt des tropiques arborescences exaltées de fougères beaux virages aussi que de virages cette île n'est que tourbillons de chaleur asphaltée mercredi 14 février plage du Carbet bains jeux de soleils en arrière-plan toujours la Montagne Pelée écharpée de fumées dernières lignes tracées bientôt les cendres du souvenir adieu créole des immeubles d'à-côté adieu annonces mortuaires à la radio au son de la Sarabande d'Haendel adieu "Gros Louis" 61 ou 62 ans 

Adieu Adieu février 2001!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Images diverses et d'été 174

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article

commentaires