Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 16:13
longtemps j'ai voyagé de bonne heure

 

chargé des inspections préliminaires on espère d'avance le nombre de perles rares car il est certain que le plongeur téméraire ne peut qu'être c'est à Ceylan qu'on le dit de Maritchtchoukadi sa flotille de boutres jonques sampans travaillant avec l'aide d'un mandouk itinérant ses deux cordes enlaçant l'océan d'une pêche continuelle nous admirons encore le célèbre temple nommé Naïkou San sa cour centrale ronde son balcon en bois de cerisier l'adroite épure de son parc nettement ratissé mais avant cela une barque toujours et des lunettes de plongée couronnant un visage plissé malicieux de son filet sortent trois coquillages vert-pâle il tendit le troisième vers l'opalescence de ses dieux espérant un pardon sans rémission j'ai connu ce jour encore un vieux monsieur japonais toujours droit son corps se cassant légèrement à l'ancienne me saluant très digne à l'intérieur des Portes Rouges ce pavé blanc si propre lavé par tout un peuple de shiyounins empressés c'est 千利休 Rikyou paume de la main gauche tenant son bol de thé vert et jasmin attiédi par la droite près du jardin aux eaux courantes c'est alors plus qu'attendri que je dépasse ces lieux ces gens ces âges ces visages les îles et mers du couchant mon enfance a fait le tour du monde en 120 images sur la couverture en fort carton il y avait cet éléphant chassant effrayé des indigènes lances dressées affolés par le Constellation d'Air France

longtemps j'ai voyagé de bonne heure
longtemps j'ai voyagé de bonne heure
Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 21:48
Das war meine Vision

Ich käme mir vor wie ein Lama Priester, der eine leere Gebetsmühle betätigt.

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 16:42
fragile

si fragile

au gel résorbé

par ce son de pierre dure ce départ

à l'est le froid le vent le ciel de fer pourquoi ces luttes cette vanité ce vide sans tristesse sans douleur et sans peur non plus

l'aube est une neige sale au milieu des mondes les paupières sont collées les yeux coulent des nuits de veille aux vitres froides

j'avais oublié que toute révolte ne pouvait que souiller leurs dimanches entortillés de paix

mille ombelles à la neige il faudrait pouvoir pleurer mais il n'est plus temps de croire

ni la nuit ni l'hiver ni même ces sèves de terre noire à la saveur d'immortelle

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 14:31
j'aime tes fez et tarbouches     طربوشطربوش

Allah las!

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 13:37
fluide

 

verre

tour

acier

o

pa

cité

des

lumières

fluidité

des

hauts

jours

et

des

nuits

de

lune

damassée

suis-

je

2

2

2

2

2222

fois

une/à

part

de

tous

les

dieux

?

 

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 22:02

de l'avoir approché de si près de m'y être brûlé

satiété de consumation

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 21:38
Epicure d'austérité
Epicure d'austérité
Epicure d'austérité

Serait-ce Lucrèce la vérité de notre vie son œuvre attirant capturant les idées butinant

les idées les coeurs et les paroles en fleurs des enfants imprévoyants que nous ne

cessons d'être avalant jusqu'au bout le très amer remède dupés mais guérissant peu à

peu reconnaissants connaissant peu à peu la vraie nature des choses

si la forme est périssable l'atome est éternel

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 13:19

.... que c'est l'espace entre les mots le silence entre les notes l'intelligence rêveuse des âmes délicates et déliées qui seuls pouvaient permettre aux plus nobles passions de dépasser le néant et la mort pour s'élever jusqu'au ciel véritable dans l'exaltation d'un soleil enfin révélé....

Il m'a semblé...
Il m'a semblé...
Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 18:30
une vérité plus haute (un soleil  triomphant)
une vérité plus haute (un soleil  triomphant)
une vérité plus haute (un soleil  triomphant)

c'est une âme ailée lisse de ciel et de cire au goût de miel

qui s'élève par l'amour de la beauté par l'amour gradué de cette beauté jusqu'au aux ultimes contemplations

l'âme immortelle infinie s'étendant d'un horizon l'autre emplissant tout l'univers visible invisible espace temps mouvements inanités abolies

Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 15:06
valeur de l'eau, valeur de l'ombre

dialogue

de

vive

piété

avec

les

étoiles

le

vent

de

vitre

pétrifiant

le

sang

la

valeur

du

coeur

du

temps

du

rien

le

néant

du

tout

c'

est

une

vision

incréée

l'

intuition

d'

une

éternité

de

chaleurs

et

d'étés

de

voiles

de

tentes

de

mirages

nés

du

souffle

brûlant

de

l'

harmattan

du

sable

de

la

dune

abrasant

la

roche

dure

près

du

feu

qui

s'

éteint

je

savoure

la

glace

d'

une

étoile

tachant

de

bleu

ma

maigre

couverture

valeur de l'eau, valeur de l'ombre
Repost 0
Published by francoisjeandelapommeraye
commenter cet article